A travers les murs

Pastilles

Écouter sur la page des pastilles

Départ

Boutton play

A travers les murs

Boutton play

De janvier à juin 2018 , des ateliers ont était organisée à la cité universitaire internationale de Paris, en collaboration avec la metteuse en scène Jessica Dalle et le théâtre de la cité. Ces ateliers allient théâtre et radio. Les participants se racontent, créé ensemble des fictions radiophoniques et des groupes de musiques jouent en direct.

Les émissions « à travers les murs » en intégralité :

avec l’association FIT à Paris

Pastilles

Écouter sur la page des pastilles

Réagir face à une agression

Boutton play

Je ne suis pas seule

Boutton play

Espoir ?

Boutton play

Drague de rue

Boutton play

Cicatrice

Boutton play

Nue sur la banquise

Boutton play

Pleurer

Boutton play

La ressource est en moi

Boutton play

Passion et souffrance

Boutton play

En août et en septembre 2019, une équipe de Radio Activité s’est rendue dans un  CHRS (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale), consacré à l’accueil des jeunes femmes entre 18 et 25 ans, victimes de violences sexistes et sexuelles, sans enfants avec elles et géré par l‘association FIT.

Depuis 1969, l’association FIT vise à accueillir, héberger et accompagner vers la reconstruction des jeunes femmes victimes de violences par des projets collectifs et un accompagnement individuel.

Dans cette émission, une équipe d’Élan Interculturel, accompagnée par Radio Activité et les femmes accueillies au CHRS par l’association FIT ont abordé plusieurs thèmes relatifs à la sexualité, l’intimité, la violence ou encore la drague. Les témoignages partagés par ces femmes sont assez révélateurs de ce que traversent les jeunes femmes aujourd’hui et des questions qui restent en suspens. Comment échapper aux violences conjugales ? Comment se reconstruire après elles ? Comment combler ce vide affectif qui ronge ? Comment reprendre confiance en soi ?

En France, 219 000 femmes sont victimes de violences conjugales par an, et 130 femmes sont mortes de ces violences en 2017. Réunir des femmes, victimes ou non, sur ces sujets, permet de trouver des pistes de réflexion et de ne pas céder au désespoir : rien n’est définitif, rien n’est insurmontable, et si la route est longue, il existe plein de belles choses à apprécier sur le chemin.

L’émission produite par les participantes est à écouter en intégralité sur notre page Facebook.

Ateliers facilités par Giulia Buffoli, Agathe Bédard & Eloïse Mestres et réalisé en partenariat avec Elan Interculturel.

Texte par Salomé Darrigrand

Image par Eloïse Dubrana

Projet

23/06/2017 – Annecy, Justice sociale

Calais, 5 juin 2017 – Le respect

Nous intervenons dans le Centre d’Accueil et d’Orientation d’Annecy, qui accueille 90 personnes en attente de l’examen de leur demande d’asile. Le CAO offre un environnement stable et protecteur qui contraste avec celui de Calais. C’est une image des relations apaisées entre accueillants et accueillis, qui nous permet de passer un moment d’échange riche avec les participants.

Amir, Souleymane et les autres choisissent, pour cette émission, le thème de la justice sociale. Y a-t-il une justice sociale à Annecy ? Au Soudan ? A Calais ? Qu’est ce qui la caractérise ?… Leurs parole et leurs réflexions à écouter ici.

20/06/2017 – Calais #2

Annecy, 23 juin 2017  – Justice sociale

Nous retournons à Calais avec le Secours Catholique. Les personnes sont toujours fatiguées, les violences policières n’ont pas cessé, et la relation entre associations et autorités est tendue.

Cette fois-ci, nous installons les micros dès le début de la journée, et tour à tour,  autour de notre table de radio, chacun s’exprime, se raconte, s’interroge, traduit pour un autre. La radio apaise, favorise l’écoute.

Ce sont quatre émissions réalisées par les exilés que nous avons enregistré. Quatre émissions qu’ils animent entièrement, portant leur parole, leurs questionnements, leurs témoignages, leur force.

Calais, Le respect

Calais, le 5 juin 2017 – Le respect 

Nous installons nos micros dans l’accueil de jour du Secours Catholique, le seul lieu de Calais ouvert aux réfugiés. La nuit, ils font l’objet de répressions policières, de manque d’eau et de nourriture. La plupart d’entre eux sont épuisés lorsqu’ils arrivent le matin à l’accueil de jour pour prendre un peu de repos, une douche, un thé… Ils sont en colère, tristes, et fatigués.

Lorsque nous présentons l’atelier radio, ils décident de réaliser une émission sur le thème du respect. Après la timidité première, petit à petit, chacun prend la parole, délivre un message ou une interrogation, traduit pour un autre, s’écoute, rit, s’exclame, chante… Le fil conducteur est parfois perdu, qu’importe. Cette émission est leur création, elle capte un peu de leurs vies.